Jeudi 15 mai 2014 4 15 /05 /Mai /2014 09:37
- Par Seth

Réveil à 5h,  yeux collés. Les batteries d'appareil photo ont bien rechargées dans la nuit, on ne peut pas en dire autant de nous...

Cartes mémoire vides, de l'eau et quelques gâteaux dans le sac, c'est parti!

Il faut déjà récupérer nos vélos. On descend sans faire de bruit et on arrive dans le hall d'entrée. À vrai dire c'est plutôt une grande salle et c'est à ce moment là qu'on se rend compte que notre guesthouse est en fait une sorte d'hôpital de fortune! D'un côté de la salle, il y a des brancards avec des vieilles qui ont des perfusions, et de l'autre est installé une sorte de salon avec une télévision, une table et un canapé dans lequel dort le mec qui nous avait fait visiter la chambre la veille. On se demande si on ne rêve pas... vu l'heure qu'il est, ça serait possible mais on remarque des armoires avec des centaines de médicaments et du matériel médical. Notre hôte est en fait un docteur et doit utiliser sa grande maison comme hôpital.

On commence à enlever nos cadenas, ce qui réveil le mec. Il nous dit bonjour, se dirige comme un zombie vers la porte, il la déverrouille et retourne aussitôt se coucher.

 

Il fait nuit, mais il fait bon, les rues sont désertes. La luminosité de la lune ne suffit pas à nous éclairer alors on sort nos lampes frontales. Pendant la nuit on a entendu des meutes de chien se battre, on sait qu'ils investissent les rues à ce moment où les humains sont couchés et ils peuvent être agressifs... ce qui fait que Lise pédale comme une folle de peur que son fessier serve de petit dej' à un chien qui passerait par là!

On se dirige vers les temples, il y a quand même 6 kilomètres à faire pour commencer à y arriver. Heureusement c'est en ligne droite depuis Siem Reap. À mi-chemin, détour obligatoire par les guichets sous forme de péage pour piétons où on doit acheter nos pass d'entrée. À l'heure où on arrive il n'y a personne, on nous prend en photo avec une webcam, on paye et notre pass est déjà imprimé!

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Quel prix pour visiter les temples d'Angkor Wat?

 

L'accès au "parc" est payante. Il y a plusieurs formules possibles:

- Pass pour 1 jour à 20$

- Pass pour 3 jours à 40$

- Pass pour 1 semaine à 60$

 

À l'entrée de chaque temple, il y a des employés qui vous demanderont de présenter votre pass pour une simple vérification.

 

Concernant le transport, plusieurs options s'offrent à vous:

- Location de vélo: entre 1$ et 7$ (selon le vélo). Ça peut être gratuit si votre hôtel ou guesthouse vous prête des vélos.

- Avoir recours à un tuk tuk: entre 10$ et 15$

- Avoir recours à un taxi/van: entre 20$ et 30$

 

On continue notre route et grâce à la luminosité qui augmente, on commence enfin à apercevoir le temple emblématique du Cambodge (pour cause, il est carrément sur le drapeau du pays!).

On accroche nos vélos à une barrière et on se dirige dans l'enceinte du temple! Il y a des centaines d'autres touristes déjà sur place et ça ne cesse d'arriver! Il y en a un paquet qui nous ont doublé sur la route.

Le soleil se lève enfin, c'est vraiment grandiose! En faisant abstraction des gens autour, dans un tel décors on a l'impression de remonter le temps ou d'être sur une autre planète.

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Une fois le lever de soleil terminé, il y a deux options, soit aller voir tout de suite l'intérieur du temple d'Angkor Wat, soit partir en vadrouille à la visite d'autres endroits. On a estimé à 60% le nombre de touristes qui se dirigent vers le temple, et le reste retourne caler son cul dans son van ou son tuktuk (loué pour la journée) pour aller voir les autres temples.

Nous on se dirige rapidement à vélo vers le second temple le plus connu, le Bayon.

 

Voici une carte de référence pour se rendre compte de ce à quoi ressemble l'endroit.

 

 

On passe sur un pont qui nous fait accéder au "carré central" appelé Angkor Thom. Il regroupe plusieurs temples

Le pont nous offre une vue irréelle sur un des nombreux bassins que comporte le parc. Ils servaient à l'irrigation.

angkor wat cambodge temple siem reap

 

À côté de nous, un touriste japonais se fait attaquer à son tour par un singe qui avait fait une tentative sur nous quelques minutes plus tôt.

angkor wat cambodge temple siem reap monkey

Viens ici que j'te répare ton pneu!

 

On arrive au Bayon, appelé aussi Le temple aux milles visages. Il est décoré par des milliers de visages plus ou moins gros.

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Le détail est poussé à l'extrême! Par exemple, cette petite gravure qui mesure moins de 10cm, au ras du sol! Un détail presque invisible, et pourtant! C'est impressionnant!

angkor wat cambodge temple siem reap

 

En se promenant, il vaut mieux garder l’œil ouvert pour les détails mais aussi pour faire attention aux singes qui s'approchent volontiers afin de voler tout ce qui peut se manger.

angkor wat cambodge temple siem reap

Mini King Kong en embuscade!

 

On a beau essayer de se dépêcher, mais avec nos vélos on ne peut pas rivaliser contre les mini-bus qui transportent des dizaines de touristes à la fois...

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Cependant, vu la taille des temples, il est quand même possible de visiter de nombreux endroits sans croiser personne!

angkor wat cambodge temple siem reap

 

En évoluant dans un milieu tel que celui-ci, on se sent l'âme d'un explorateur à la découverte d'un monde perdu!

angkor wat cambodge temple siem reap

 

On marche quand même sur des ruines datant de plusieurs milliers d'années, on ne peut s'empêcher de penser aux gens qui ont fabriqué ça, qui ont vécu dedans... Il y a des ruines vraiment partout, on essaye d'imaginer à quoi telle ou telle construction pouvait ressembler...

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Comme on est des gros malins, on décide de faire de notre faiblesse un avantage. On va passer là où les minivan et les tuk tuk ne peuvent pas passer. On emprunte donc des petits chemins de terre qui relient les temples les un aux autres.

angkor wat cambodge temple siem reap

 

La technique est un peu risquée parce que les chemins sont casse gueule, et si on se plante, peu de gens passeront par là pour venir nous chercher. On ne pense pas pouvoir se perdre puisque ces chemins mènent bien à quelque chose, mais c'est risqué quand même donc on ne recommande pas à tout le monde. Comme on dit toujours, faisez pas trop les cons!

Sur ces petits chemins, on s'est fait courser par un gang de jardinières à vélo, ça nous a rassuré.

 

Bref, avec ces conneries on a quand même été récompensés puisqu'on est tombés sur un temple où il n'y avait que 2 personnes: des archéologues qui faisaient des relevés avec des machines de géomètres!

Signe que le temple était très peu visité (ou pas du tout), il y avait des toiles d'araignées dans de nombreux passages et aucun mec à qui présenter son pass pour entrer dans le temple! haha!

angkor wat cambodge temple siem reap

 

À Angkor, la nature reprend petit à petit le dessus sur les constructions humaines. La végétation repousse sur les temples et engloutie carrément les ruines!

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Il est midi, le moment où tout le monde mange et le moment le plus chaud de la journée, c'est à dire, le moment idéal pour explorer sans être entouré de trop de touristes.

On se dirige tant bien que mal à travers les temples, on arrive au Eastern Mébon, un temple au milieu du grand marécage à l'Est de Angkor. Il est décoré avec des éléphants. Il est possible de monter au sommet et d'avoir une belle vue sur les alentours... Bon ok, on voit que de la forêt mais c'est beau!

On passe de longues minutes à admirer, discuter, se reposer et grignoter nos gâteaux.

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Certains anciens bassins (plus précisément appelés barays) ont laissé place à des marécages cultivés.

angkor wat cambodge temple siem reap

 

On continue notre promenade à vélo sur des petits chemins poussiéreux et on s'arrête au gré de nos découvertes. On passera par le temple qui a servi de lieu de tournage au film Tomb Raider. On voit qu'il est plus connu parce qu'il est surchargé de touristes comparé aux autres à proximité. Et aussi comme il est entouré de murs, ils ont organisé un système qui consiste à devoir suivre un circuit. On ne peut pas sortir par là où on est entré. Ce qui fait qu'on se retrouve à l'opposé et si on veut revenir,  il faut payer un tuk tuk pour nous ramener à l'entrée (là où on a laissé votre vélo).

 

Alors la technique de crevard si vous êtes à deux à vélo:

• Allez à la sortie accrocher un vélo

• Revenez à deux sur le même vélo à l'entrée

• Accrochez le deuxième vélo

• Faites votre tour dans le temple

• Reprenez votre vélo qui vous attend à la sortie

• Retournez à deux sur le même vélo chercher le deuxième vélo à l'entrée

• Payez vous une bière fraiche le soir même avec l'argent économisé!

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

 

On se dirige vers le Baphûon, encore un des temples les plus visité. Pour s'y rendre, il faut marcher sur un chemin de pierre surélevées.

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Le temple Baphûon n'a rien à envier à son voisin Angkor Wat. Il culmine à 35m, on pense qu'il était recouvert de plaques de bronze. Il est composé de 300 000 pierres de gré de 500kg chacune et comportent toutes des sculptures uniques! Oui madame!

Il a aussi une histoire intéressante puisqu'après un éboulement il a été démonté pierre par pierre, chacune numérotée. La guerre civile cambodgienne est passée par là et les registres ayant été détruits, il a été laissé à l'abandon jusqu'à ce qu'une nouvelle restauration soit entreprise en 1995.

Quand on visite ce temple il faut faire très attention parce que de forme pyramidale, les escaliers installés pour le tourisme sont très abruptes.

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Voilà encore une jardinière d'Angkor. Elles sont partout, elles portent un polo vert et un chapeau et nettoient les temples et leurs environs. Elles coupent l'herbe à la serpe, balayent et ramassent les paquets de clope ou chips abandonnés par les touristes. Ça ne doit pas être facile comme job, le cadre est sympa, mais vu la zone à entretenir il faut du courage!

 

En parlant de job pas sympa, on a constaté avec tristesse et dégout qu'ici aussi on peut "faire de l'éléphant".

Nous observons impuissants ces touristes ignorants qui se pavanent sans savoir le mal qu'ils font.

 

Pour lire ou relire notre reportage sur la face cachée du business des éléphants en Asie du Sud-Est.

angkor wat cambodge temple siem reap elephant

 

Il est temps de rentrer, on repasse par Angkor Wat qui est sur le chemin vers la ville de Siem Reap.

Avec la luminosité du jour, il nous montre un autre visage.

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Il y a des touristes partout dès qu'on s'approche. C'est toujours un peu con délicat de dire ça parce qu'on est aussi des touristes (même si on se défini plutôt comme des voyageurs) dans le flot mais là c'est vraiment surchargé. Il y a des files interminables pour accéder au cœur du temple, on voit des bras dépasser à chaque ouverture...

angkor wat cambodge temple siem reap

 

C'en est trop pour nous, on fait le tour, ce qui nous permet de découvrir le temple sous toutes ses coutures, sans personne! héhé

On s'amusera même à apporter notre pierre à l'édifice en ajoutant une petite sculpture à ce temple déjà grandiose!

angkor wat cambodge temple siem reap

 

On finira la journée en observant le soleil se coucher sur le temple. Une fois le soleil disparu, on se retrouve dans un flot continu de touristes qui retournent à leur minivan.

angkor wat cambodge temple siem reap

 

Il est temps de rentrer pour nous aussi puisqu'il va bientôt faire nuit et on a qu'une pauvre lampe dynamo et une lampe frontale!

 

Quelques infos sur Angkor

 

- Tout d'abord, beaucoup de gens ne savent pas mais "Angkor Wat" est seulement un des temples d'Angkor!

- Angkor regroupe et désigne environ 70 temples et sites sur une surface d'environ 24x8 kilomètres!

- Ces temples ont été construits pendant l'Empire Khmer qui a duré 350 ans.

- Les plus vieux temples d'Angkor remontent à 1800 ans avant notre ère.

- Les temples sont dédiés à différents dieux.

- Ces temples ont été laissé à l'abandon jusqu'à ce que Henri Mouhot, un archéologue français, les "redécouvre" et les fasse connaitre au monde.

 

Infos pratiques

- Le parc est ouvert de 5h00 à 18h00.

- Il est possible de se restaurer dans l'enceinte du parc, il y a quelques vendeurs, restaurants et des boutiques de souvenir.

- Il est possible de louer les services d'un chauffeur de tuk tuk pour toute la journée.

- Nous pensons qu'à vélo, le pass 3 jours est largement suffisant pour voir une grosse partie du parc.

- Emportez de bonnes réserves d'eau, les distances sont longues et il fait très chaud!

- Si vous achetez un pass en soirée pour le lendemain, vous pouvez aller voir le coucher de soleil et utiliser votre pass pour tout le jour suivant.

- Essayez d'arriver tôt, pour éviter les bouchons à l'endroit où ils vendent les pass.

 

Pour info, les photos de cet articles ont été prises en l'espace de 3 jours, on n'aurait difficilement eu le temps de voir tout ça en une seule journée à vélo.

Ecrire un commentaire
Voir les 5 commentaires - Publié dans : Cambodge
Lundi 12 mai 2014 1 12 /05 /Mai /2014 09:37
- Par Seth

Le Vietnam c'est fini, on continue notre voyage à travers l'Asie du Sud-Est vers le Cambodge.

Enfin, encore faut-il qu'on arrive à chopper notre avion. On avait prévu beaucoup de temps d'avance mais au Vietnam, les navettes ne démarrent pas tant qu'elles ne sont pas pleines à craquer. On a attendu de longues minutes à l'arrière de notre mini-van en espérant que des gens viennent le remplir... C'était in extremis mais ça a été.

Let's go to Cambodia!

 

Le vol se passe bien, il faut dire qu'on a retrouvé le soleil après une bonne semaine de grisaille constante. On arrive à Siem Reap sous un soleil radieux, les couleurs sont intenses! On sent qu'on va apprécier ce pays! Même l'aéroport a une petite touche exotique!

siem reap cambodge blog voyage

En descendant de l'avion...

 

L'immigration se passe vite et sans encombres.

Comment obtenir un visa touristique au Cambodge?

 

Pour entrer au Cambodge, il vous faut un "visa on arrival". Il est valable un mois.

Pour obtenir le visa touristique au Cambodge (que vous arriviez par l'air ou la terre) il vous sera demandé 20$ et une photo d'identité (de même type que celle sur votre passeport).

 

Sur place, vous remplissez une petite fiche d'information, vous vous présentez au premier guichet, (les agents d'immigration sont tous en ligne côte à côte et font chacun une tache précise). On vous demandera la feuille d'information, votre photo et l'argent, puis vous allez au bout de la file d'agents.

Là un mec vous appellera pour vous rendre votre passeport avec votre beau visa collé dedans! (soyez bien à l'écoute parce qu'ils ont un peu tendance à écorcher les noms/prénoms)

 

Le processus dure seulement quelques minutes (sans compter la file d'attente).

 

Après, il faut encore passer les douanes (il faut remplir une nouvelle fiche d'informations), où on prendra une photo de vous et on vous tamponnera votre passeport.

 

 

L'aéroport de Siem Reap n'est pas très loin de la ville mais il y a un système bien organisé pour les taxis alors pourquoi se priver? En fait, il y a un prix unique pour tous les taxi (7$), fini les embrouilles et les négociations qui s'éternisent... Enfin... normalement :(

Il faut acheter un billet à une sorte de guichet (juste à la sortie de l'aéroport). Une fois ce billet en main, il vous faudra trouver un chauffeur qui vous emmènera. C'est pas compliqué, ils attendent tous autour du fameux guichet.

 

Bon, comme on est habitués aux plans foireux, on avait déjà repéré le nom d'une guesthouse en plein centre ville. On le donne à notre chauffeur, il ne dit rien de spécial... Cool, il a l'air de connaitre, mais le gars tchatche beaucoup pour pas grand chose. Vous venez d'où? Vous vous appelez comment? Vous avez quel age? Bla bla... C'est sympa mais on voit qu'il récite ses questions sans réellement écouter nos réponses... Anyway. À ce moment là tout ce qui nous intéresse c'est coller notre gros nez plein de sébum sur la vitre pour découvrir ce nouveau pays!

 

Notre chauffeur revient à l'attaque...

- Au fait, c'est quoi le nom de votre hôtel?

- C'est [Nom de l'auberge], et c'est à "telle adresse", dans le centre ville!

- Ha, vous avez réservé?

- Oui (on avait pas réservé)

- J'peux voir votre papier de réservation, pour l'adresse?

- Heu... non mais c'est simple, c'est [on répète l'adresse clairement].

 

Il passe un coup de talkie-walkie à un collègue et nous dit que l'auberge a fermé...

Ho putain, on est tombés sur un relou. On lui dit que c'est pas possible et qu'au pire, il a qu'à nous laisser devant puisque c'est dans le centre ville... Il acquiesce mais on sent qu'il se passe quelque chose bizarre... On fini par arriver en ville et il s’arrête sur le bord de la route.

- Voilà votre guesthouse, elle est au bout de ce chemin mais je peux pas vous y déposer c'est un cul de sac et c'est trop étroit pour faire demi-tour, bla bla...

- Ha, ok merci, salut!

 

Ça nous parait louche mais il y a bien des panneaux indiquant des hôtels donc on y va. Arrivés au bout du chemin, on va voir les 3 auberges qui nous disent qu'ils sont tous pleins mais surtout on se rend compte qu'il n'y a aucune guesthouse au nom de celui qu'on a donné au taxi... On fait demi-tour pour retourner vers là où il nous a déposé... Et là le mec n'a pas eu de problème pour faire ses manœuvres, il a débarrassé le plancher rapido!

Haaaaaa le fucker. C'est là qu'on comprend...

 

Non seulement, on comprend qu'on va devoir se taper 3 kilomètres de marche avec nos sacs, sous le soleil (m'enfin on a l'habitude et au moins on visite). Mais ce système est tout benef' pour le taxi, il est payé pour faire 18 bornes A/R et en nous lâchant ici, il n'en fait que 12... Il économise de l'essence et il est encore plus vite de retour à l'aéroport pour plumer d'autres touristes! Sympa comme cadeau de bienvenue...

Enfin, on comprend qu'ici aussi on va devoir encore faire attention aux arnaques.

(Le premier qui me sort que "7$ c'est rien pour un occidental, bla bla et eux ils sont pauvres alors ça les aide bla bla..." j'viens chez lui et j'lui met du jus de piment dans son tube de dentifrice ou dans ses trous d'nez!)

 

Bref... c'est vite oublié parce que la ville nous en met plein les yeux (sans compter la poussière projetée partout par les véhicules) et la priorité c'est de trouver une guesthouse maintenant!

On fait le tour de ce qu'on trouve... trop cher, trop sale, plein... À force de tourner, on a bien repéré où était le centre, et donc la zone touristique plus chère, on décide de s'éloigner. On a juste à traverser la Siem Reap River pour trouver des guesthouses correctes pour pas trop cher. On tombe dans une chambre assez grande, deux lits, ventilo, salle de bain, donnant sur la rue, matelas en mousse et cerise sur le gâteau, y'a une bonne connexion Wi-Fi!

 

On est crevés mais on ne résiste pas à l'envie d'aller explorer la ville de façon plus décontractée!

Déjà le truc qui nous choque c'est le silence dans la rue! Ils se déplacent tous en scooter et en voitures, la circulation est aussi chaotique qu'au Vietnam (un peu moins dense, il faut avouer) mais pratiquement personne ne klaxonne ici! On sent une ambiance générale plus relax!

 

Le long de la rivière qui traverse la ville, il y a une armée de tuktuks qui guettent les touristes!

siem reap cambodge blog voyage

 

Les caractères d'écriture cambodgiens sont vraiment beaux! Par contre pour se repérer ou comprendre des trucs, on va en chier... Heureusement dans les zones touristiques comme ici, presque tout est en anglais.

siem reap cambodge blog voyage

siem reap cambodge blog voyage

 

C'est d'ailleurs le cas pour les menus dans les resto. On en profite pour goûter un des plats typiques d'ici, un Fish Amok. Une sorte de soupe de poisson à base de popopop... mais pour le hip hop je développe... Donc c'est composé de poisson, piment, légumes, lait de coco. Ça n'en a pas l'air comme ça mais c'est un régale! Par contre il y avait des morceaux verts assez amer, on pense qu'ils ont recyclé une feuille de bananier.

siem reap cambodge blog voyage

 

En parlant de recyclage... il faut faire attention dans les épiceries ambulantes en bord de route parce qu'ils vendent souvent de l'essence dans des bouteilles en verre. Bon et si vous vous trompez, au pire vous péterez le feu... HAHAHAH DRÔLE!

siem reap cambodge blog voyage

 

D'ailleurs, on en a croisé deux qui ont un peu trop abusé de la bouteille la veille...

siem reap cambodge blog voyage

 

M'enfin, ici aussi tout le monde vit dans la rue, il est normal que les petits commerces donnent sur la rue.

siem reap cambodge blog voyage

singer.jpg

siem reap cambodge blog voyage

 

La bouffe est aussi omniprésente dans la rue, pour le plus grand plaisir des animaux errants.

siem reap cambodge blog voyage

catseyes.jpg

 

On remarque qu'ils bouffent tous des petits coquillages. Déjà Lise est allergique aux fruits de mer, mais en plus on préfère éviter tout ce qui vient de l'eau. Ce genre de truc peut être porteur de parasites... De loin ça a l'air bon, mais quand on s'approche, ça pue de façon assez violente. Peut-être parce que ça passe des journées entières en plein soleil avec les mouches qui viennent danser la Macarena dessus?

siem reap cambodge blog voyage

 

Bon, il est déjà temps de rentrer se reposer et s'organiser pour le lendemain. On hésite à demander un ride à ce camion, mais il n'y a plus de place! héhé

siem reap cambodge blog voyage

 

On compte aller visiter les temples d'Angkor à vélo le lendemain. On trouvera une petite boutique de location tenue par une mamie qui tient aussi un salon de coiffure juste à côté.

On fait des petits tours d'essai sur la route...

Freins

Selle confortable  

Roues gonflées

Sonnette  

Anti-vol

Lumière dynamo

Panier  

Garde boue  

Airbag x

Autoradio x

Clignotants x
Essuie-glaces x

 

Ils ne sont pas tout récents mais on fait pas les difficiles, pour 4$, on les prend, héhé! On laisse une caution de 40$ et une carte d'identité et ils sont à nous pour la nuit et toute la journée du lendemain!

On comptait aller à Angkor avant le lever du soleil donc il fallait qu'on trouve un endroit sécurisé pour poser les vélos la nuit. On demande au gérant de notre guesthouse si on peut les mettre dans la grande entrée. Il dit que c'est ok mais il a pété un câble quand il a vu qu'on voulait y mettre les cadenas!

- What you doin? Don't put your locks!

- Hu, why?

- You're in my house! It's safe!

- Ho... ok but what if someone from the guesthouse takes it?

- No no no I take care. The door is locked, nobody can take it!

- But it's the same if we lock it!

- NO! It's my house, it's my responsability!

- Ok then if our bikes get stolen during the night, you own us 40USD from the deposit!

- Haaaaaa, pfffff do what you want!

 

À l'heure qu'il est on n'a toujours pas compris sa réaction... Peut-être une question d'honneur et de confiance... Sauf qu'on s'est encore fait arnaquer le matin même et on commence à avoir du mal à faire confiance au premier venu quand on voyage.

On part se coucher... c'est que nos réveils sont calés sur 5h00 du mat!

Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires - Publié dans : Cambodge
Vendredi 9 mai 2014 5 09 /05 /Mai /2014 10:00
- Par Lise

Suite de notre série de budget en voyage pour vous aider à préparer votre séjour en Asie du Sud-Est. Après la Thaïlande et le Laos, voici un article sur le budget à prévoir au Vietnam pour un séjour sac-à-dos. Au Vietnam, la monnaie est le đồng (). Pour info, pendant notre séjour, le taux de change était le suivant : 1€ = 29.282₫, de quoi se sentir millionnaire !

 

Alors, combien coûte un séjour au Vietnam ?

 

Pour entrer au Vietnam il faut un visa (à demander à l'ambassade ou à faire à l'arrivée dans les aéroports). Le visa coûte 45$ pour un mois (32,41€) plus les frais de demande de visa en ligne à 19,99$ (14,41€).

 

blog voyage thailande budget

Un hotel tout confort au centre d'Hanoi (grand lit, A/C, sdb privée, eau chaude, télévision, wifi) : 248.000 (8,47€)

Un hotel haut de gamme au centre-ville de Da Nang (2 grand lit, A/C, sdb privée, eau chaude, télévision, wifi) : 400.000₫ (13,60€)

 

blog voyage thailande budget

Un Phở : 25.000₫ (0,85€)

Un Bún bò : 55.000₫ (1,87€)

Un repas complet (entrée - plat - dessert) dans un restaurant pour touristes : 118.500₫ (4,02€)

Un repas dans la rue au centre-ville d'Hanoi : 25.000₫ (0,85€)

Un repas végétarien dans la rue au centre ville d'Hanoi : 20.000₫ (0,68€)
Un dessert dans la rue : 10.000(0,34€)

Un repas dans un resto de Da Nang : 20.000₫ (0,68€)

Deux grosses brioches sucrées  : 12.000₫ (0,41€)

Un petit gâteau : 7.000(0,24€)

Un paquet de gâteau : 15.000(0,51€)

Un paquet de chips : 20.000₫ (0,68€)

Une grande bouteille d'eau : 10.000₫ (0,34€)

Un coca dans un resto : 8.000₫ (0,27€)

 

blog voyage thailande budget

Ticket de bus de l'aéroport d'Hanoi au centre ville : 40.000 (1,36€)

Ticket de train d'Hanoi à Saigon : 1.114.000₫ (38,77€)

Ticket de bus d'Hanoi à Saigon : 470.000₫ (16,05€)

 

blog voyage thailande budget

Un tour organisé sur la baie d'Ha Long (2 jours 1 nuit, repas, activités et transports compris) : 1.470.000₫ (49,99€)

Un instrument de musique traditionnel : 150.000₫ (5,1€)

Entrée dans le jardin botanique d'Hanoi : 2.000₫ (0,07€)

Un timbre : 6.500₫ (0,22€)

 

Au Vietnam, il ne faut pas éviter à négocier les prix (hébergement, transport, street food, achat divers), surtout hors-saison! On peut facilement diviser les prix par deux.

 

En moyenne nous avons dépensé 300.733 (10,21€) par jour et par personne

Sans "le bonus" de la croisière sur la baie d'Ha Long, le prix baisse considérablement puisqu'il atteint 187.656₫ (6,38€) par jour et par personne.

Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires - Publié dans : Vietnam
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés