Lundi 20 août 2012 1 20 /08 /Août /2012 17:37
- Par Seth & Lise

Comme on l'a écrit précedemment, la coloc c'est pas tous les jours la joie. Pourquoi ?


En méga résumé:

Steeve le coloc ne veut rien partager et vit comme si il était tout seul en amenant une ambiance de merde.

 

Et en petit résumé: (Attention, allez chercher du pop-corn c'est aussi passionnant qu'un épisode de Plus belle la vie!)
Au départ tout se passe bien. Les colocs ont l'air sympa, on paye Steeve pour avoir internet.
Peu après notre arrivée, on se fait à manger, Steeve nous dit qu'on a pas le droit d'utiliser "sa" casserole. On la lave et on ne l'utilise plus. Le lendemain matin on se rend compte que dans la nuit Steeve a caché presque toutes ses affaires (assiettes, casseroles, passoire, couverts et même le petit four électrique!) dans sa chambre pour être certain que personne ne les utilise.


Tous les jours Steeve se fait à manger tard dans la nuit (après 1h du mat) en faisant volontiers du bruit, et prend de longues douches la nuit (la canalisation est dans le mur à côté duquel on a nos têtes dans le lit). Ca nous réveille à chaque fois. L'espace de travail et l'évier sont monopolisés 24/24h par les affaires sales (ou propres) de Steeve. Il entasse sa vaisselle propre à côté de l'égouttoir qu'il ne semble pas vouloir partager avec les autres. La salle de bain est pleine d'eau et de cheveux après ses douches.

Après quelques jours, Steeve nous accuse d'avoir volé (à tord) un de ses verre. Il fait des plus en plus de bruit la nuit en cuisinant (avec ventilation, concert de casseroles et micro-onde qui sonne et qui claque) et prend plusieurs douches par nuit entre 1h et 5h du matin.


Quand on le croise, il reste sympathique, mais on sent que ce n'est qu'une façade. On ne sait pas sur quel pied danser. L'autre coloc est discret, sympa, ne cuisine pas puisqu'il n'est là que les week-ends.


La propriétaire passe de temps en temps pour faire des visites aux futurs locataires. Steeve s'excuse alors auprès d'elle en disant qu'il va ranger son bordel. Une fois que la propriétaire est partie, il retourne dans sa chambre et ne range pas.


Puis Steeve décide de ne plus utiliser ses casseroles (cachées dans sa chambre) mais les casseroles communes. Il ne les lave pas et les laisse avec de la bouffe qui pourrie sur la gazinière pour qu'on ne puisse pas les utiliser. On nettoie et range comme on peut, mais en une journée le bordel et la crasse sont déjà revenus. Ca commence à nous énerver sérieusement, mais on a peur d'envenimer les choses si on lui fait des remarques. On encaisse en espérant que ça s'arrange. De toute façon il y a déjà des mots partout de l'autre coloc demandant à ranger la cuisine et à passer la serpillère après la douche... mais rien n'y fait, alors à quoi bon?

La situation s'empire jours après jours pendant 2 semaines jusqu'à vendredi dernier où Steeve nous annonce qu'il part en vacance 15 jours et qu'il va nous couper internet. Son explication: "Le mois dernier j'en ai eu pour $70 d'internet, c'est pas votre faute mais je veux plus partager le wifi avec les gens, donc je vous rends votre argent".

 

En plus d'avoir coupé le net, il a carrément enlevé tout ce qui lui appartient dans les espaces communs pour le stocker dans sa chambre: Ses chaussures (qui étaient éparpillées dans le couloir), ses ustensiles qui s'entassaient dans la cuisine. Quelques produits alimentaires (huile, farine, sel...), tous les shampooings et gels douche ont disparu. Et il a même enlevé l'égouttoir et le gobelet en plastique où étaient rangés les couverts! Il les a juste laissé en tas sur le plan de travail... Si c'est pas pour faire chier le monde on ne comprend pas.


Dans la soirée, l'autre coloc (qui utilisait aussi la connexion) est rentré comme d'habitude pour le week-end, il a constaté ce qui s'était passé et a décidé de déménager le lendemain même parce qu'il ne supportait plus les états d'âme de Steeve!

De notre côté tout s'est arrangé dans les 24h suivantes. On vit maintenant seuls à notre étage pour 15 jours, plus de bruit, plus de crasse... et on a trouvé un mec sympa qui nous laisse se connecter à son wifi qu'on capte sur le patio contre quelques dollars.

Things went better than expected!

patiobynight.jpg

 

Et juste pour donner un intérêt à cet article, la leçon à tirer de cette histoire est que quand on débarque dans une coloc il est préférable de demander dès le début (voir dès la visite) si il y a des règles dans la maison. Si il n'y en a pas, c'est peut-être le moment d'en instaurer.

La vie en collocation sans "houserules"... c'est invivable!

Ecrire un commentaire
Voir les 5 commentaires - Publié dans : Canada
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés