Vendredi 28 août 2009 5 28 /08 /Août /2009 12:12
- Par Seth

Nous avons rendu notre appart  de Sydney. Il était temps parce que les coloc' fantôme qui nettoient rien et pissent à côté d'la cuvette des chiottes, ça commençait à bien faire.

On a toujours pas réussi à vendre notre voiture, on a tout juste vendu pour $225 de matos de camping qu'on avait à l'intérieur.
Si personne ne veut de notre Mac Fly, trois solutions s'offrent à nous:
- L'abandonner dans la rue (en enlevant les plaques et la vignette)
- La refiler pour $50 à une casse.
- La jeter d'une falaise (comme dans les flim)

Après tout c'est pas bien grave si on ne la vend pas parce qu'on l'a rentabilisée depuis longtemps: on l'a acheté pas chère, elle nous a permit plus de 5 mois d'habitation gratuite, et on a pas eu à passer par des agences de transport pour se déplacer.
Tout ça pour dire qu'on a décidé de la jeter d'une falaise pour voir si elle vole... MacFLY !  haha

Très bonne transition pour passer au vif du sujet... puisque mercredi 26, on a prit un avion pour retourner chez nous... en Nouvelle-Calédonie! Ba ouai c'est la France! On est même passés à la douane au guichet "résidents" yeah!

D'ailleurs à la douane de Sydney, j'ai eu droit à un examen plus poussé... Après le classique détecteur de métaux, on m'a emmené dans une petite cellule où on m'a fouillé et passé au détecteur d'... explosif! Je savais pas que j'avais tant une gueule de terroriste!
Après un vol de 2h20 qui s'est bien passé (et avec de la bouffe assez bonne), on a reposé le pied sur le sol français! Les femmes étaient accueillies par une vahiné, dont Lise  qui a eu droit à un collier de fleur de frangipane en plastique. Cette fois-ci ça a été à son tour de se faire fouiller... son sac, parce qu'elle avait déclaré avoir de la bouffe.


On retrouve les joies de la vie de touriste parce qu'on a dû changer de monnaie, ici c'est les CFP (1€ = 119CFP).
Ca fait un peu bizarre d'avoir des billets de 10.000 Francs (= 84€), ou des pièces de 100 Francs. Et quand on fait les courses on a un peu de mal au porte-monnaie quand on voit du jambon de base à 565 Francs. Surtout que les prix élevés ne sont pas qu'une impression... tout est plus cher ici sachant qu'ils font tout importer!



Niveau climat on est en plein hiver ici, mais on se promène quand même en short et T-shirt du matin au soir, vu qu'il fait dans les 26°C. On arrive en plein pic de grippe porcine en Nouvelle-Calédonie (15% de la population est touchée) mais on essaye de pas trop y penser et de bien se laver les mains (comme ils ont dit dans l'avion). D'ailleurs on est un peu déçu, parce qu'on voulait aller sur l'île des pins qui paraît-il est immanquable, mais les bateaux ne circulent plus jusqu'à la fin de la semaine, car l'île est très touchée par l'épidémie.

La première journée on s'est juste baladé dans Nouméa, ça fait vraiment bizarre d'entendre tout le monde parler Français, et quand on parle aux gens, on a le réflexe de répondre en anglais. On est à l'auberge de jeunesse de Nouméa (la seule de la ville), qui n'a de jeune que le nom parce qu'elle est remplie de vieux qui discutent chiffons à table comme en cuisine et qui se font la bise quand ils se croisent... la bise haha on avait même oublié cette pratique que personne ne fait en Australie.


On a vu qu'ils passaient "Plus belle la vie" sur RFO, mais on résiste à la tentation en allant faire du ping pong. Et comme après l'effort, vient le réconfort, on en a profité pour goûter LA bière de Nouvelle Calédonie "brassée sur le caillou" (c'est marqué dessus) la Manta!

Même si y'a un petit arrière-goût amer, elle se laisse boire.

On est pas trop étonnés par la végétation sachant que c'est pratiquement la même qu'en Australie,

par contre le relief montagneux est super impressionnant, et on a hâte d'aller explorer ça, après les plages bien sûr...
Ce soir là on a eu un peu de mal à s'endormir parce qu'il y avait un objet vibrant (hmm hmm) qui fonctionnait dans la valise de la fille qui est avec nous dans la chambre...(absente à ce moment là)... au bout d'une petite heure, les piles de l'objet vibrant (presque) non identifié sont tombées à plat...

Deuxième jour, on a prit le bus pour aller un peu à l'extérieur de Nouméa. On a d'ailleurs fait notre BA en aidant une fille de notre âge, assise à l'arrêt de bus qui se faisait tripoter par un gars complètement bourré. la pauvre commençait à pleurer voyant que personne ne réagissait, alors j'ai été mettre un fatal head-kick rotatif au gars pendant que Lise réconfortait la fille... nan en fait je l'ai juste poussé pour qu'il lache la fille.

Après un trajet plutôt mouvementé (les rues/routes tournent dans tout les sens), le bus nous laisse au milieu de rien au terminus de la baie du Kuendu (à l'ouest de Nouméa).

On voit des maisons sur pilotis, des eaux turquoises et des noix de coco éparpillées. Je décide donc d'en ouvrir une pour faire comme dans Koh Lanta (on est pas très loin de Vanuatu ici).

 On a continué la balade le long de la côte en sirotant le lait de coco et en mangeant la pulpe. Lise a tenté de se baigner mais l'eau était trop froide.



Retour à l'auberge où on a mangé du PÂTÉ! Plus d'un an qu'on en avait pas mangé! C'est bon de rentrer à la "maison"! Avec tous les vieux de l'auberge qui tournent au pinard/fromage/cassoulet, on a pas résisté à l'appel du pâté.
Et on a reprit le bus pour aller au sud de Nouméa, à l'anse Vata.

Agrandir le plan

C'était une belle plage, mais un peu quelconque après tout ce qu'on a vu en australie, alors on a prit le bateau-taxi pour 1000 Francs A/R pour aller sur l'île au large de l'anse Vata, l'île aux Canards!

Une petite île de corail où il y a un sentier sous-marin pour découvrir de superbes fonds... On avait emmené notre masque/tuba... et on a bien fait, parce qu'à peine dans l'eau, il y avait des poissons partout...
Lady Musgrave Island en Australie c'était carrément nul à côté de ça!


Franchement, on est pas Marseillais, et on dit pas ça parce que c'est la France, mais c'était vraiment énorme! En plus l'eau avait chauffé avec le soleil alors même moi j'ai pu me baigner et explorer ces fonds magnifiques. Des coraux multicolores (dont certains phosphorescents) de toutes formes, avec des milliers de poissons partout, de toutes tailles, toutes sortes, formes... Tout ça en restant à la surface. On a vu des poissons perroquets, des "némo", des serpents de mer,  et des centaines d'autres. Ils se laissaient tous approcher, on nageait dans les bancs de poisson...
Bref, ça doit être relou à lire surtout qu'on a pas de photos mais bref... super souvenir! Ca vaut carrément plus le coup que la grande barrière de corail Australienne!

On est restés 2h30 sur l'île (qui offrait en plus de ça une belle vue sur Nouméa) à se relayer dans l'eau (parce qu'on a un seul set masque/tuba) chacun notre tour. On compte bien y retourner avant de partir.

Et comme on a fait le tour de la ville et que se déplacer en bus coûte cher (on a claqué 1600 Francs de bus  pour 2 aller/retour aujourd'hui), on a décidé de louer une voiture pour 3 jours et ainsi visiter tout le sud du "caillou" plus librement... On compte dormir dans la voiture, mais on sent que ça va être rock n' roll parce que c'est plus le même gabarit que Mac Fly... c'est une Peugeot 107.

Ecrire un commentaire
Voir les 9 commentaires - Publié dans : Nouvelle-Calédonie
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés