Lundi 17 novembre 2014 1 17 /11 /Nov /2014 09:00
- Par Seth et Lise

La nuit dernière fut glaciale. On avait pourtant demandé à plusieurs reprises des couvertures supplémentaires aux propriétaires de notre maison d'hôte, mais ils ont "oublié" de nous en ramener. Tant pis, on commence à avoir l'habitude de dormir avec nos bonnets, nos gants et nos manteaux. On se réchauffe au petit déjeuner avec du thé népalais brûlant.

Quand le soleil se lève enfin la température devient supportable alors on repart explorer Katmandou.

nepal_morning.jpg

 

Un peu partout dans sur les trottoirs, les femmes népalaises préparent du café odorant en grande quantité. 

nepal_cafe_breakfast.jpg

nepal_tuktuk.jpg

nepal_hobo.jpg

 

Les boutiques commencent à ouvrir. Certains marchands nettoient la poussières accumulés dans la nuit et ils aspergent le sol terreux avec de l'eau pour éviter que la poussière se dépose sur les produits.

nepal_nettoyage.jpg

nepal_encens_baton.jpg

 

Nous descendons vers le Sud de la ville en cherchant le Rani Pokhari (रानी पोखरी) que nous avions reperé sur une carte. C'est un joli temple qui siège sur un étang artificiel.

nepal_policemen.jpg

 

Les grands axes n'étant pas des plus agréables, on zigzague à travers les petites ruelles du quartier de Tyauda. Ça sent les épices, le métal, le café et la poussière ! 

nepal_epices.jpg

nepal_outils.jpg

nepal_topmodel.jpg

nepal_grain.jpg

 

Les bouchers commencent eux aussi à travailler. La viande est ultra-fraiche, on peut voir les animaux être tués et préparés dans des bassines en plastiques à l'arrière des magasins. La viande en vogue à Katmandou, c'est la chèvre. Souvent on voit des biquettes accrochées à côté des boutiques en attendant d'être executées. Mais ici rien n'est gâché ! On achète tous les morceaux, même la tête. On est sympa, on ne vous montrera pas aujourd'hui des étales pleines de têtes de boucs.

nepal_poulet.jpg

 

Au détour d'une rue, on tombe sur un peintre équilibriste qui l'air complétement détendu sur son échelle tordue et instable. Malgré la fraicheur matinale, cet ouvrier là n'a pas froid aux yeux !

nepal_peintre.jpg

 

À partir de 10h, le quartier commence à fourmiller. On tombe sur des temples perdus, des dentistes aux enseignes douteuses des marchés sur des petites places, des moines en méditation... C'est un plaisir de flânner et explorer le coin en observant la vie locale et colorée.

nepal_people_rue.jpg

nepal_place.jpg

nepal_monk.jpg

nepal_streetlife_market.jpg

nepal_temple_inconnu.jpg

nepal_swag_market.jpg

 

D'après notre plan, on arrive dans le quartier de Jamal et on se rapproche du Rani Pokhari. On retourne donc sur un grand axe : Kanti path, qui est encombré par les mini-bus. On se demande d'abord pourquoi il y en a autant, puis on finit par comprendre comment tout ça fonctionne : Sur une portion de route, les mini-bus ralentissent (ce qui crée de sacré bouchons.). Un mec sort par la portière arrière en criant le nom d'une destination. Il faut qu'il crie fort car il y a des concurrents juste à côté et des véhiculent qui klaxonnent. Les gens intéressés peuvent alors monter dans le mini-bus et marchander le prix de la course. Tant que le mini-bus n'est pas plein, il continue d'avancer à un rythme d'escargot. 

nepal_taximan.jpg

 

De l'autre côté de la route, on aperçoit le Rani Pokhari. Pour traverser ce grand axe, les népalais ont construit plusieurs ponts qui ont un certain nombre "d'avantages" : on peut mettre plein de pub dessus, on évite de se faire écraser par les voitures, on peut y faire du shopping grâce aux marchands ambulants (souvent malvoyants), on peut culpabiliser et donner toute sa fortune aux lépreux qui mendient dans l'escalier et on est à la bonne hauteur pour respirer encore plus la pollution. nepal_rondpoint.jpg

nepal_passage.jpg

nepal_blind.jpg

nepal_rue_voitures.jpg

 

Enfin nous arrivons à Rani Pokhari ! Un peu d'histoire sur le lieu : L'étang et les temples ont été constuit au 17ème siècle. Rani Pokhari signifie : étang de la reine. Un roi de l'époque a en effet offert ce lieu pour sa reine qui était hyper triste à cause de la mort récente de leur fils (qui a été piétiné par un éléphant). L'eau de l'étang artificiel venait de plusieurs lieux saints du Népal et de l'Inde du Nord. Au centre il y a un temple dédié au Dieu hindou Shiva. Au coin de l'étang il y a 4 autre petits temples. C'est ici qu'à lieu le plus grand festival Chhath tous les ans.

nepal_islan_chateau.jpg

 

A côté du temple il y a un grand parc : Le Ratna Park. Au début on a eu un peu de mal à comprendre que c'était un parc, parce que tout ce qu'on voyait, c'est des népalaises qui balayaient déplaçaient la poussière sur un carré de terre recouvert de drapeaux de prières. Dans un coin quelques véhicules garés pourraient faire penser qu'il s'agit d'un parking.

nepal_balai.jpg

nepal_schoolbus.jpg

nepal_terrainvague.jpg

 

En fait, toute une partie du parc est destiné au sport ! Et plus particulièrement au volleyball. On ne s'attendait vraiment pas à ça. On a pu se poser avec les locaux pour regarder les matchs en cours.

nepal_rainbow_guys.jpg

nepal_volley.jpg

 

L'autre partie du parc est cachée derrière des barrières. C'est aménagé mais très mal entretenu : les bancs sont troués, les barrières cassées, les jeux pour enfants dangereux, les arbres sont à moitié mort, les chiens errants un peu partout... Mais c'est quand même un havre de paix, on entend presque plus la circulation. On en profite donc pour manger quelques gâteaux népalais à la coco pour reprendre des forces.

nepal_park_moisi.jpg

nepal_toboggan.jpg

Qui veut faire du toboggan ?

 

En ressortant du parc on retrouve l'hyperactivité de la ville.

nepal_statue_salut.jpg

nepal_lovelife.jpg

 

Mais ce qui est sympa avec Katmandou c'est qu'il y a plein de petites cours cachées pour échapper à la foule. Il y a toujours moyen de trouver un endroit plus reposant.

nepal_fontaine.jpg

 

On finira la journée à regarder le soleil se coucher sur le toit de notre guest-house avec le chien des propriétaires qui était super content d'avoir un peu de compagnie. Il était tellement content et excité qu'il a fini par mordre le pantalon de Seth pour jouer. On a un peu paniqué, vu que la rage reste un fléau très présent au Népal. Mais au final, plus de peur que de mal, la salive n'a touché que le pantalon et Seth n'a pas eu de plaie ! On a quand même déguerpit pour éviter que le chien ne nous morde encore.

nepal_cute_chien.jpg

Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires - Publié dans : Nepal
Vendredi 14 novembre 2014 5 14 /11 /Nov /2014 09:00
- Par Lise

maritaxi.jpg

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires - Publié dans : BD
Lundi 10 novembre 2014 1 10 /11 /Nov /2014 09:00
- Par Seth et Lise

Le jour se lève sur Katmandou. Nous montons sur les toits de notre chambre d'hôte pour observer la ville qui s'éveille et pour prendre notre petit dèj qui consiste en un paquet de gâteau à la noix de coco.

blog voyage tour du monde nepal katmandou chien poule

blog voyage tour du monde nepal katmandou toit jardin

 

Les animaux sont matinaux, on entend les chiens errants aboyer dès l'aube. Les humains sortent le bout de leur nez. On les voit faire des rituels étranges : faire des tas de riz en les posant sur les balcon en parpaing, tremper les doigts dans des petits bols d'eau en faisant après des mouvements rapides dans tous les sens avec les mains. 

On regardait tranquillement la ville prendre des couleurs dorées quand Seth a été pris de démangeaisons...

blog voyage tour du monde nepal katmandou toit thamel

 

Il avait des plaques rouges partout sur le dos. On rentre dans notre chambre pour regarder ça de plus près et on découvre vite la cause de nos soucis : des bedbugs (puces de lit) se promènent tranquillement sous nos draps, pleines de sang dégusté pendant notre sommeil. 

Du coup, hors de question de rester une nuit de plus dans cette maison d'hôte. Les matelas sont en paille et complètement ouvert, les puces de lits peuvent donc y vivre tranquillement. On inspecte et on nettoie minutieusement toutes nos fringues et nos sacs pour être surs de ne pas trimbaler les bedbugs avec nous et on part à la recherche d'une autre maison d'hôte.

blog voyage tour du monde nepal katmandou rue

 

Sur la route on se fait accoster par quelques locaux qui cherchent à nous vendre leurs service de guide de montagne. Ça aurait pu nous intéresser vu qu'on compte partir dans la région de Pokhara faire des petits treks mais on ne se sent pas trop en confiance. Il y a des milliers d'agences de guide de montagnes dans la capitale népalaise et il est difficile de savoir sur qui on peut vraiment compter. Les arnaques et guides incompétents sont nombreux. La plupart des touristes s'organisent en choisissant un professionnel via des agences en ligne avant de partir faire un trek au Népal. L'Himalaya présentent beaucoup de dangers, même pour les alpinistes avertis.

blog voyage tour du monde nepal katmandou electricite

 

Quelques minutes plus tard on trouve une chambre d'hôte moins crado pour environ 5€ (avec douche chaude toute la journée ou plutôt douche tiedasse. Le luxe total !). Les proprios sont sympas, on a bien inspecté les lits et il n'y a pas l'air d'avoir de bedbugs à l'horizon ! Il font même un resto au rez-de chaussée qui sert de bonnes spécialités. On a hâte de tester le fromage de Yak !

 

On peut enfin repartir en exploration en ville. Cette fois-ci on se dirige (un peu au hasard) vers le quartier de Samakushi. Il est peu touristique et on espère y découvrir une autre facette de Katmandou.

blog voyage tour du monde nepal katmandou pub poulet

blog voyage tour du monde nepal katmandou vendeur raisin

 

Pour y parvenir, nous devons nous faufiler entre les scooters, les petits taxis nerveux, les vélos rouillés et les mini-bus blindés. C'est l'heure de pointe, on a du mal à respirer dans la pollution ambiante.

blog voyage tour du monde nepal katmandou bus

blog voyage tour du monde nepal katmandou traffic police

 

En s'éloignant du centre on arrive rapidement dans des ruelles très tranquilles. Rien à voir avec Thamel, le centre-ville touristique de Katmandou hyperactif !

blog voyage tour du monde nepal katmandou enfant

 

La spiritualité est très présente à Samakushi. Les quelques locaux que l'on croise font d'étranges rituels, les murs sont recouverts d'images bouddhistes ou hindous. On nous sourit à chaque rencontre avec un regard curieux. Les rues sont pleines d'escaliers et de "passages secrets" !

blog voyage tour du monde nepal katmandou ruelle idole

blog voyage tour du monde nepal katmandou singe

 

On croise des agriculteurs qui vendent le fruit de leur récolte sur un bord de route. En face d'eux quelques cuisiniers de rue préparent des plats épicés avec les produits frais.

blog voyage tour du monde nepal katmandou marche rue

blog voyage tour du monde nepal katmandou streetfood

 

Arrivés en haut du quartier, la vue est sublime et dégagée. On aperçoit même le temple Swayambhunath  visité quelques jours auparavant!

blog voyage tour du monde nepal katmandou perspective

 

Nous redescendons vers le centre de la ville tranquillement et retrouvons peu à peu le chaos de Katmandou. 

blog voyage tour du monde nepal katmandou rue

blog voyage tour du monde nepal katmandou traffic sign

 

Déjà la jour se couche. L'air est glacial en cette nuit d'hiver. Nous nous endormirons en pull et en bonnet après avoir dégusté des momos vapeur sauce curry.

blog voyage tour du monde nepal katmandou nuit toit

Ecrire un commentaire
Voir les 3 commentaires - Publié dans : Nepal
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés